PODCAST "Quand nous étions arabes": Être juif, arabe et presque oublié

Dernière mise à jour : 29 août 2021

Invité Massoud Hayoun, auteur du livre témoignage "When we were Arabs". Sur les traces d'une époque perdue et d'une identité retrouvée à Tunis, le Caire et Paris.





Auteur du livre témoignage "When we were Arabs" "When we were Arabs" (The New Press), le journaliste Massoud Hayoun livre un poignant témoignage sur l'histoire de sa famille, juive, arabe, déracinée et établie aux États Unis.





"Je suis fier d'être arabe" dit il dans cet entretien pour présenter son livre et raconter son retour en Tunisie et en Égypte sur les traces de ses grands parents Daida et Oscars. Cette quête identitaire nous emmène en Tunisie, en Égypte, en Palestine puis en France et aux États-Unis.

S'inscrivant en totale opposition avec toute forme de colonialisme, Massoud Hayoun explique comment pour lui "être arabe c'est être pour la libération de tous les peuples" et donc "pour la libération de la Palestine".

Massoud Hayoun s'était déjà livré dans le podcast Le Breakdown with Yasser Louati en anglais et a accepté de le refaire en français pour que le public francophone se rende que la prépondérance du sionisme sur le communautés juives françaises n’est pas une fatalité.

S’adressant tout autant à l’immigration post coloniale, l’auteur démonte l’idée que l’arabisé est quelque chose qu’il faudrait abandonner pour plaire aux anciens colons et pour pouvoir aspirer à une « intégration réussie ».







"Il fut un temps où être « arabe » ne signifiait pas nécessairement être musulman. C'était une époque où Oscar Hayoun, un Arabe juif, marchait le long du Nil dans un costume à la mode, bien avant que lui et son père n'arrivent au port de Haïfa pour rejoindre l'État sioniste pour se retrouver arrosés de DDT puis laissés au chômage, en marge de la société. A cette époque, l'arabité était une marque de cosmopolitisme, d'intellectualisme. Aujourd'hui, à l'ère du Likoud et de l'Etat islamique, le fils d'Oscar, le journaliste juif arabe Massoud Hayoun qu'Oscar a élevé à Los Angeles, trouve sa voix en racontant l'histoire de sa famille.


Se réapproprier une identité arabe mondaine et nuancée fait, pour Hayoun, partie du projet plus large de rappeler une époque avant que l'identité ethnique ne soit instrumentalisée à des fins politiques. C'est aussi un voyage au cœur d'une époque perdue d'innocence sophistiquée dans le monde arabe ; un âge qui est maintenant presque perdu.


When We Were Arabs présente la magnifique prose de l'écrivain lauréat d'un Eppy Award, Massoud Hayoun, faisant revivre le monde de ses grands-parents, bouleversant de manière frappante notre compréhension contemporaine de ce qui fait un Arabe, de ce qui fait un Juif et de la façon dont nous traçons les limites sur lesquelles nous nous battons." The New Press

325 vues0 commentaire